rhabillez-pour-l-hiverL’Est Républicain 19/12/2012

Il en sort grosso modo deux séries de Ti-chort franc-comtois par an. Ludivine Marquiset a rejoint son père dans la petite société familiale et bigrement inventive, crée en 2006 avec le photographe Denis Maraud, espère encore faire fructifier les idées.

Pour l’heure, elle envoie les commandes chez les expat’ du monde entier. Le symbole résonne toujours plus fort avec la distance. Car rappelons-le, si le coton n’est pas comtois, tout le reste est made in French’County. Du flocage à l’emballage en passant par les graphistes invités à phosphorer sur de nouvelles idées.

Car les mots, Beugner, beuillot, goumeau, et les expressions « A la r’voyotte », « comme que comme » jouent désormais avec les influences graphiques universelles. Ainsi sur l’air de Superman, voilà SupermeuhuuuuH, version adulte et enfant. Le Jura emprunte l’air de Puma, mais se la joue cool avec un écureuil délicat. Bientôt, inspiré par l’espoir suscité par Obama lors de sa première élection, viendront la cancoillotte et sa revendication « Colle » en lettres bleues, à la place du Hope américain. À venir aussi, le CCCP rouge et ses étoiles comme comté, Cancoillotte, Cramaillot et Poulsard, que voulez-vous que ce soit d’autres ?

Nouveaux aussi les bodys pour les petits en 6/12 mois ou 12/18, les bébés sont estampillés « Fabriqué en Franche-Comté », version fille et garçon, en rouge ou en gris et dans la même gamme d’âge « Élevé à la cancoillotte » prévient encore le body.

A décliner en tablier ou en « meugs », la Franche-Comté à un bel avenir sous les sapins d’ici et d’ailleurs.

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>